Emmanuel et Brigitte Macron : 3 semaines au Fort de Brégançon, à quoi ressemblent leurs vacances ?

Comme chaque année (et encore plus après cette année compliquée), le Président de la République Emmanuel Macron et la Première Dame Brigitte Macron vont passer leurs vacances estivales au sein du fameux Fort de Brégançon.

C’est le troisième séjour du couple présidentiel qui devrait durer trois semaines dans cette institution de la République Française. Mais connaissez-vous vraiment ce bâtiment qui reste secret, même si on connait tous et toutes son nom et sa fonction ?

Un lieu de beauté et d’histoire

Avec ses 35 mètres de hauteur et sa vue à couper le souffle sur la Mer Méditerranée, le Fort de Brégançon, qui se trouve à quelques kilomètres de la commune de Bornes-Les-Mimosas, au cœur du département du Var.

Une demeure qui semble, au premier abord et vue de loin, un lieu bien austère et classique. Mais le couple Macron pourra quand même y profiter un jardin intérieur ou ils pourront profiter des effluves de la variété d’arbres provençaux comme les oliviers et les lauriers. Une petite plage privée pour profiter de la douceur de la mer, mais aussi une piscine hors-sol installé à la demande d’.

Même si on le connait tous aujourd’hui comme la maison de présidentielles, le Fort de Brégançon n’a pas toujours été un lieu de villégiature. Lancé au XIIIème siècle et terminé en 1635, après trois siècles de travaux conséquents, le Fort a connu des siècles d’histoire de , oscillant entre domaine privé et forteresse militaire. Il est d’ailleurs devenu une propriété de la Présidence juste après la Révolution Française de 1789.

De Président en Président, il reste le même

Chaque Président de la République s’est servi du Fort à sa manière, que ce soit pour de la communication, ou pour se couper du monde le temps de quelques jours dans une année chargée. Mais ils semblent tous être d’accord, de manière tacite, sur le fait de ne pas trop toucher à Brégançon, d’en conserver son authenticité le plus possible.

Nos chefs d’états semblent apprécier le côté simple et sobre du lieu, qui est à mille lieux du mobilier et des décors fastueux du Palais de l’Elysée. La dernière fois que l’intérieur du Fort a connu des bouleversements, c’était au début des années 70. C’est le deuxième Président de la République Georges Pompidou et sa femme Claude Pompidou qui sont les derniers à avoir apporté de gros changements à la décoration intérieure de Brégançon avec notamment une table en noyer massif dans le salon, des chaises avec du tissu à fleur, des canapés à franges, une boiserie blanche…

Et depuis les choix esthétiques des Pompidou, la décoration intérieure du Fort de Brégançon n’a plus jamais connu de gros changements. Une fixation dans le temps, qui donne l’impression aux nombreux touristes de ne pas être dans une demeure présidentielle, mais dans une classique maison bourgeoise. Même si le bâtiment a connu des rénovations a plusieurs reprises.

Le Fort de Brégançon est donc un bâtiment hors du temps, qui permet au Président en place de se retrouver symboliquement dans les pas de ses prédécesseurs. D’ailleurs, dans le bureau, Emmanuel Macron pourra retrouver son portrait et celui de ses sept prédécesseurs, qui sont donc toujours présents dans les murs de Brégançon, et ce toute l’année.

En plus d’être dans la tradition, elle permettra au couple présidentiel de passer d’excellentes vacances sous le soleil aride de la Provence. Au moins jusqu’au 25 aout en tout cas, puisque c’est la date prévue de la rentrée du Conseil des Ministres.

View this post on Instagram

À Meseberg hier, j’ai retrouvé Angela Merkel pour avancer sur le plan de relance européen que nous portons ensemble. Ce plan va permettre de surmonter la crise économique et sociale que nous traversons. L’Europe en a besoin ! Notre objectif est simple : mobiliser au moins 500 milliards d’euros de subventions tournées vers les régions les plus touchées. Pour réussir, nous devons obtenir un accord à 27 lors du prochain Conseil européen mi-juillet. Nous allons poursuivre les négociations et tout faire pour convaincre nos partenaires. Pour réussir, nous devons faire en sorte que les plans de relance respectent les engagements climatiques, à commencer par la neutralité carbone 2050. Cela passe par une plus grande ambition : nous devons rehausser nos objectifs. Pour réussir, nous devons être capables de protéger et de renforcer nos entreprises stratégiques. La crise a révélé nos fragilités, parfois nos dépendances. Les lignes bougent. Nous sommes arrivés à un moment de vérité pour l'Europe. Nous pouvons faire de ce moment un succès. On continue !

A post shared by Emmanuel Macron (@emmanuelmacron) on


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.